Emission du Mercredi 16 Janvier 2019

 
16
janvier
2019
Rédigé par SaM - 16 janvier 2019
 
 




Derniers articles



Derniers commentaires



Archives

 

 

Attention, ce résumé est une interprétation personnelle du signataire, l'objectivité et la véracité des propos relatés ne sont donc pas complètement garantis, les rédacteurs s'efforcent cependant à rédiger les faits le plus précisément possible.

 


 

_INTERVENANTS_

 

 

Kader de Troyes

Eric de Chartres

Yannick de Ramonville Saint Agne

 

 

 

_RESUME DE L'EMISSION_

 

Claude Guéant est donc condamné à 1 an de prison ferme ; qu’il ne fera pas car la législation Française lui permettra d’aménager sa peine à son domicile ; qu’on imagine luxueux ; avec un bracelet électronique.

 

Maurice se posera la question sur les réelles intentions d’une personne comme Claude ; qui l’ont poussé a accumulé autant d’argent alors qu’il ne semblait ne pas ; par son attitude et sa représentation : à en accumuler, à en dépenser à ce point.

 

Au pays des disputes : tous les feux sont au vert : « le grand débat » s’annonce comme étant un spectacle à rebondissements.

 

En effet ; ton meilleur ami prendra la peine de projeter via un exemple, comment la société Française a pour habitude de débattre : elle ne débat pas mais elle se cantonne à se mettre en opposition ; entre factions.

 

Maurice : « Tu sens qu’il est perdu notre président ; il s’est bien mal entouré et les quelques personnages qui ont fauté ne sont surement pas les seuls ; combien y’en-a-t-il derrière qui ne se sont pas encore fait choppé ? »

 

Maurice : « Ce qui va me rester ; c’est qu’on a un gouvernement qui a montré qu’il était incapable de faire en sorte qu’une minorité de personnes arrête d’empêcher la majorité de vivre en paix et normalement au sein de la république.

 

Maurice : « Le problème c’est qu’Emmanuel Macron est en train de prouvé qu’on peut prétendre à la présidence ; être président ; et échouer. La fille du borgne se profile en second plan et les inquiétudes sont légitimes. »

 

Maurice : « Les Français ont pris pour habitude de demander de l’argent, sans jamais se demander d’où provenait l’argent ; certains demandent le smic à 1700 euros ; comme ça ; en un claquement de doigts. »

 

Cette déconnexion avec la réalité existe depuis longtemps maintenant ; dans les entrailles mêmes de la république.

 

Au niveau local ; Les maires semblent tenir l’ensemble ; c’est la globalisation ; lorsque l’on évoque les députés et les ministres ; cette globalisation ; qui provoque un flou intense et un détachement total avec le concret, le réel.

 

Comme cette idée du grand Paris ; qui tenterait de légitimer le fait que les campagnes souhaiteraient vivre à Paris.

 

Est-ce que Paris est un exemple à suivre ? En quoi les communes avoisinantes devraient renier leur nature et leur histoire pour se travestir en mégalopole ?

 

Ce sera de cette évocation qu’un parallèle sera fait avec ce que certains dénomment « la globalisation économique ». Ainsi cette esprit de tout assembler et amalgamer a un modèle économique ; aurait les mêmes mécaniques que la colonisation.

 

Eric se lancera alors dans des propos tout bonnement incroyables :

 

« Si il n’y avait pas eu de colonisation ; il n’y aurait pas eu le confort et en même temps la violence que nous connaissons aujourd’hui. »

 

« Si Aimé Césaire et Maurice ; sont là aujourd’hui ; c’est la conséquence de la traite négrière. »

 

« Macron est le premier à avoir restitué des œuvres artistiques aux pays spoliés par la colonisation ; qui aurait pu être sûr que ces œuvres aient survécu au temps avec la même attention et le même entretien ? »

 

Une façon extraordinaire pour Eric de donner un sens à l’insensé et de légitimer l’injustifiable à travers l’histoire.

 

Un cocktail de mépris, de manipulations et de pensées malsaines ; incommensurables ! Accroche-toi !

 

 

Sam,

Le 16 Jan. 2019

Podcasts

Les Podcasts sont disponibles en streaming gratuitement pendant un mois, puis seront disponibles en téléchargement dans la boutique officielle, sans les morceaux de musique diffusés.

Maurice Radio Libre existe pour et grâce à ceux qui l’écoutent !
Pour maintenir une qualité technique du son de la source à tes oreilles,
Ta radio compte sur ton don !
Merci à toi...
PayPal - la solution de paiement en ligne la plus simple et la plus sécurisée !


Classé dans : Non classé - Mots clés :
Kader Troyes Eric Chartres Yannick Ramonville Guéant Ethique Politique Française Corruption Argent Emmanuel Macron Social Gilets Jaunes Economie Colonisation Obscurantisme Racisme Génocides



3 commentaires


dimanche 20 janvier 2019 @ 15:28 beef-j 29 ans - a dit : #1

"Tout le monde peut s'exprimer sans exception."

J'crois pas non, l'animateur fait des choix.

"si ça exaspère les fascistes dans ton genre" Mdr, ça fonctionne encore la tactique d'inversion des rôles ? :P

"qui veulent museler et censurer les gens" J'ai pas appelé à la censure, je sais que c'est maladif chez vous mais faut arrêter 5mn la victimisation.

dimanche 20 janvier 2019 @ 03:51 Seb 42 ans - LYON a dit : #2

Cher beef-j .Hé oui dans radio libre il y a libre.Tout le monde peut s'exprimer sans exception . alors si ça exaspère les fascistes dans ton genre qui veulent museler et censurer les gens qui ne pensent pas comme eux .c'est très bien , cela te donnera l'occasion de te regarder dans une glace ,de te poser les bonnes question et ainsi te remettre en question , tu en a grandement besoin

jeudi 17 janvier 2019 @ 19:05 beef-j 29 ans - a dit : #3

Eric le mec qui suite à ce genre d'âneries se serait fait insulter et jeter par dessus la radio (idem pour Juliette) à une autre époque, l'époque où Maurice ne laissait pas encore passer de discours d'extrême droite à l'antenne.

Écrire un commentaire


Tu veux apporter ton grain de sel ? Ton propos est le bienvenu. Avons nous besoin de le rappeler ? Peut être...
N'oublie pas qu'ici les propos racistes, diffamatoires, spam et autres défouloirs ne seront pas diffusés.
Alors on s'essuie les pieds, on boit un verre d'eau et on vient causer en toute simplicité.



Capcha
Entrez le code de l'image :