Emission du Mardi 07 Janvier 2020 et son résumé

 
07
janvier
2020
Rédigé par ChucK - 07 janvier 2020
 
 




Derniers articles



Derniers commentaires



Archives

 

 

Attention, ce résumé est une interprétation personnelle du signataire, l'objectivité et la véracité des propos relatés ne sont donc pas complètement garantis, les rédacteurs s'efforcent cependant à rédiger les faits le plus précisément possible.

 


Au cours de cette émission, Céline reviendra sur l'affaire Mattzneff, qui se demandera comment nous sommes passés pendant des décénnies à côté de ses écrits. La discussion s'envenimera  avec Kader, et annoncera une soirée très animée.

De son côté Mickael reviendra sur le terrorisme, et s'interrogera sur l'Etat Islamique, ce qui ne calmera pas l'ambiance de ce début de soirée, qui fera d'ailleurs fuir Samir de manière prématurée.

Après les moults savons passés entre les différents participants de la soirée, la soirée se fera plus calme, et nous aborderons le thème de l'hygiène corporelle, notamment car Mickael cherche savons et shampoing de bonne qualité.

Chuck

Podcasts

Les Podcasts sont disponibles en streaming gratuitement pendant un mois, puis seront disponibles en téléchargement dans la boutique officielle, sans les morceaux de musique diffusés.

Maurice Radio Libre existe pour et grâce à ceux qui l’écoutent !
Pour maintenir une qualité technique du son de la source à tes oreilles,
Ta radio compte sur ton don !
Merci à toi...
PayPal - la solution de paiement en ligne la plus simple et la plus sécurisée !


Classé dans : Non classé - Mots clés :
Samir de Marseille Céline de Paris Mickael de Paris Kader de Troyes Gabriel Matzneff Etat Islamique Baston Savon




mercredi 22 janvier 2020 @ 02:37 beef-j a dit : #1

Maurice raconte n'importe quoi.

"Où dois je me trouver pendant la grève?

Où tu veux: chez toi, en manifestation, en réunion avec d’autres grévistes, à ton syndicat, dans ton entreprise..." (Droit de grève - cfdt91)

Quand tu fais grève sur ton lieu de travail tu es soumis à des règles bien précises.

"La Cour de cassation pose certaines conditions pour déclarer licite une grève avec occupation des lieux de travail : il faut que l’occupation soit limitée au temps de tra­vail, à certains locaux de l’entreprise, ne fasse pas obstacle au travail des non-grévistes et n’entraîne pas de risque pour la sécurité des personnes et des biens. Dans ce cadre, il a été jugé à plusieurs reprises que les grévistes ne commettent pas de faute lourde et donc ne peuvent être licenciés. Si, au contraire, L’occupation empêche les non-grévistes de travailler, elle peut être considérée comme une faute lourde justifiant le licenciement des grévistes.

La participation à une grève avec occupation jugée illicite entraîne une responsabi­lité des salariés individuellement. Chacun peut être condamné à des dommages-intérêts en faveur des non-grévistes pour la perte de salaire et en faveur de l’employeur pour le préjudice subi du fait de cette occupation. Mais il faut prouver que tel gréviste désigné a bien participé à l’occupation, il ne saurait y avoir une res­ponsabilité collective.

Le gréviste peut également être condamné pénalement pour entrave à la liberté du travail." (Broquet avocats)

mardi 21 janvier 2020 @ 21:06 arnaud a dit : #2

Les grévistes doivent être présents sur leur lieu de travail? Maurice le dit avec un tel aplomb que personne n'ose le contredire. Donc, les grévistes qui défilent sont considérés comme absents non autorisés?

.